*

articles/single.tpl pierre

Prévenir la récidive

Suivez Pierre dans son parcours en liberté conditionnelle.

Partagez

Quels sont les motifs de retour en détention ?

Dans le passé, Pierre a connu plus de 10 récidives et passages en maison de transition. Depuis quelques semaines, il a son propre logement et a réussi à se retrouver un emploi.

Un contrevenant est renvoyé en détention lorsqu’il récidive et commet un nouveau crime ou, s’il est en maison de transition, en raison d’une violation des conditions de mise en liberté.

Cela s’appelle un bris de condition et désigne le non-respect des règlements établis à l’arrivée en maison de transition.

En effet les maisons de transition peuvent suspendre la liberté d’un individu s’il ne respecte pas les règles de la maison de transition ou pour tout autre motif relatif à la sécurité du public ou des autres résidents.

Cependant on note un très faible taux de récidive (0,4%) pour les contrevenants sortant du provincial en libération conditionnelle.
(Chiffres pour l’année 2012-2013).

Une autre solution crédible à l’incarcération : les prisons ouvertes en Europe

  • Nos amis scandinaves sont les premiers à avoir lancé le concept de « prison ouverte » dans les années 1930 en Finlande.

    Les détenus travaillent dans des fermes et en contrepartie ils perçoivent un salaire, paient leur impôts, achètent leur nourriture, etc. et peuvent économiser pour leur libération.

  • C’est en Suisse que se situe la prison de Witzwil, la plus vieille prison ouverte d’Europe.

    Construite sur une ferme agricole, elle accueille 184 prisonniers qui effectuent une thérapie par le travail.

    Il s'agit là de se servir du travail comme promotion individuelle, pour en faire un outil de réflexion sur soi et un espace d'apprentissage.

  • Sur un modèle similaire, la Corse abrite la prison de Casabianda, un terrain agricole de 1400 hectares qui peut accueillir jusqu’à 194 détenus, surveillés par 35 gardiens.

    Enfin la Norvège aussi a son exception carcérale. Dans un fjord au large d’Oslo, l’île de Bastøy est une prison à ciel ouvert.

    Les prisonniers sont en semi-liberté dans un environnement sans barreaux et les gardiens ne sont pas armés.

Source : http://www.asrsq.ca/fr/pdf/dossiers-thematiques/mise-en-liberte-sous-conditions.pdf

Je pensais me reprendre en main et évoluer après ma sentence, mais je reconsommais après 4-5 mois, des fois 2 mois.

Pierre Pétrin

LA LIBÉRATION CONDITIONNELLE, UN PARI RÉUSSI?

  • 75%

    ... des personnes condamnées sont multi-récidivistes. Faute d'assistance matérielle, psychologique et sociale lors de la remise en liberté, les ex-détenus peinent souvent à retrouver une place au sein de la communauté.

  • 97,6%

    ... des personnes libérées au tiers de leur sentence n'ont pas récidivé en 2014-2015. La même année, 99,7 % des personnes ayant obtenu une permission de sortie préparatoire à partir du 1/6 de leur sentence n'ont pas récidivé.

  • 85%

    ... des détenus fédéraux libérés sous conditions ont complété leur remise en liberté avec succès.

Saison2